Archives pour la catégorie Non classé

Choisir sa board et sa voile de kite-mountainboard

Cette semaine on s’intéresse au matériel dédié au débutants en kite- mountainboard. A l’occasion d’un article sur la question paru sur le site www.powerkiter.fr : Quel matériel pour débuter en kite-mountainboard, on revient sur les différentes marques et les choix qui s’imposent aux jeunes glisseurs.

Le choix du mountainboard

Niveau planches, rien de nouveau sous le soleil avec les marques Scrub et Kheo qui se partage le marché de l’initiation.

Les modèles comme le Psycho et le Predator de Scrub son un excellent premier choix pour les pilotes légers ou les poids plus importants qui veulent une board maniable et légère ou une première planche équipée de truck à ressorts pour faire de la vitesse ou rouler sur tous types de terrains.

Chez Kheo, c’est avant tout le Kicker qui se place comme un incontournable à prix raisonnable pour tous les mountainboarders en herbe qui veulent commencer à rouler.

Le powerkite qu’il vous faut

Du côté des ailes, la palette est bien plus vaste. Entre Ozone, Peter Lynn, HQ ou Elliot, on retrouve des dizaines de modèles déidées à autant d’usages différents.

En ce qui nous concerne, nous recommandons aux adolescents et aus adultes de commencer avec une aile 4 lignes polyvalente (en barre ou poignées) qui offre suffisamment de challenge pour progresser jusqu’au niveau supérieur. Sur ce créneau, on retrouve tous les grands fabricants et leur modèle progression : Elliot magma, HQ Beamer, Peter Lynn Hornet et Ozone Octane.

 Sécurité et apprentissage

Comme le souligne l’article de Powerkiter.fr, il est plus que nécessaire de s’équiper à minima d’un casque pour se protéger, et ce, même si vous pratiquez uniquement en statique et sans planche sous les pieds.

Pour conclure, n’oubliez pas qu’il est beaucoup plus simple et amusant d’apprendre la traction avec l’aide d’autres personnes expérimentées. Rapprochez-vous des associations locales ou de la Fédération Française de Vol Libre.

Mais comment ça marche le Kite Mountainboard ?

La puissance générée par l’aile de traction est transmise via les lignes, dans le harnais et convertie par le rider en énergie motrice !

En résistant au vent et en transmettant aux roues en vous orientant dans la bonne direction, vous pouvez atteindre d’importantes vitesses ou sauter très haut.

Comment je commence à rouler avec mon mountainboard?

Pour commencer, placez votre aile au zénith pour qu’elle ne vous tracte pas quand vous montez sur votre mountainboard. Orientez la planche légèrement sous le vent pour partir facilement et ne commencez pas en étant en totale opposition par rapport à votre kite.

Envoyez votre aile dans la fenêtre et orientez vos pieds pour faire tourner la planche. Et voila, ça roule !

Comme vous pouvez rapidement atteindre de grandes vitesses, apprenez à vous arrêter en remontant au vent avec votre board  tout en gardant votre aile au zénith.

Les sauts viennent facilement si l’aile le permet. En changeant de cap et en envoyant l’aile dans la fenêtre, vous pouvez générer du lift et envoyer vos premières transitions.

Quel matériel dois-je utiliser pour débuter en kite mountainboard ?

Si votre budget le permet, choisissez une aile équipée d’un système de border/choquer qui vous permet de gérer la puissance. Pour un gabarit moyen, optez pour une taille de 7 à 10m selon votre poids et l’utilisation que vous voulez en faire. Les larges tailles porteront plus longtemps et de manière plus stable en freesyle.

Pour les pilotes les plus légers, mieux vaut opter pour un mountainboard maniable, et donc avec un plateau court et des trucks skate. Ces boards sont aussi légères pour sauter.

Les planches équipées de trucks channel (à ressorts) sont souvent plus longues et stables. Mieux adaptées aux poids de 75kg et plus et beaucoup plus confortables pour la balade ou la vitesse en kite-mountainboard.

Port du casque fortement recommandé évidemment.

Plus d’infos sur le matériel.

 

 

Quelle board pour débuter en Landkite ?

Pour plus d’informations sur le matériel et les différentes planches de landkite, nous vous recommandons de vous reporter à la page sur les boards de landkite.

Avant de vous lancer dans la pratique du landkite, vous devrez évidemment vous procurer une aile de traction terrestre adaptée à vos besoins. Pour plus de renseignements sur les différents modèles, nous vous conseillons de prendre contact avec le site français spécialiste du landkite.

Les Mountainboards pour enfants

Si vous recherchez un mountainboard pour un landkiter de 65kg ou moins, vous devez vous orienter vers un modèle « enfant ». Généralement, ce sont des planches courtes et légères, équipées de trucks skate et fixations Velcro.

Il existe plusieurs marques qui proposent chacune un modèle enfant adapté à une utilisation par un gabarit léger :

MBS Colt 80 : L’entrée de gamme chez MBS. Le Colt 80 bénéficie de la qualité de conception MBS, la marque N°1 du mountainboard.

Kheo Core : Le meilleur rapport qualité/prix. Existe aussi avec des roues 9 pouces pour évoluer sur des terrains accidentés ou du sable mou.

Scrub Hyper : Une jolie petite déco pour cette board découpée comme une board de grand.

Les Mountainboards pour adultes

Les planches de landkite pour adulte sont plus longues, plus solides et embarquent des équipements de qualité supérieure. Selon la discpline pratiquée et le poids, il faut choisir entre des trucks skate ou des trucks à ressorts. Alors, plutôt freeride ou plutôt freestyle ?

MBS Core 90 : Le modèle pour débuter et progresser. Certainement la plus belle configuration pour se lancer dans le landkite si le budget le permet.

Kheo Kicker : Plus long que le Kheo Core, il est aussi dispo avec des grandes roues pour les amateurs de spots dans les champs.

Scrub Psycho 2 : Une super première board pour le landkite. Légère, elle dispose déjà d’un shape typé freestyle et d’une déco vraiment agressive.

Scrub Predator 2 : La première planche de landkite avec des trucks à ressorts. Pour ce prix là, difficile de trouver un meilleur compromis pour le freeride et le backcountry.

Kheo Bazik : Un modèle avec Channel trucks à ressorts, un plateau long et rabaissé. Très stable pour le freeride, la balade ou pour commencer à faire du Speed.

Profil d’un Kite-mountainboarder : Benoît Miquel

Benoît Miquel est un kiter averti. Fraîchement auréolé d’une 3e place au Snow Kite Master, le garçon nous avait déjà habitué aux podiums avec une déjà superbe 3e place au Championnat de France de Kite-Mountainboard qui a eu lieu à Leucate en Septembre 2013.

C’est dire si le jeune homme est prometteur du haut de ses 22 ans. Grand sportif devant l’éternel, celui qui se fait appeler « La Mouette » étonne également par sa grande simplicité et son incroyable habileté à voir la vie du bon côté.

Un type en or donc que l’on retrouve cette semaine dans une interview proposée par le site Powerkiter.fr. Monsieur Miquel nous parle de ses premières sessions, de sa vision du sport  et de son matos favori.

On apprécie le style bien engagé du bonhomme en snowkite et en mtb. Un bien bel ambassadeur pour le kite-mountainboard et la traction en général.

Et comme le dit le principal intéressé : « Always look at the bright side of life »

CUI CUI, CUI CUI CUI CUI CUI CUI !

 

Le Kite-mountainboard

Définitions : Kite-mountainboard est le nom donné à une discipline de sport de glisse qui, comme son nom l’indique, est un mélange de kite (ou cerf-volant de traction) et de mountainboard. Le Kite-mountainboard consiste à se faire tracter par un cerf-volant pour rouler et effectuer des figures sur un mountainboard.

Un mountainboard est une sorte de planche hybride entre un snowboard et un skateboard, équipée de roues de 7, 8 ou 9 pouces (17 à 23cm) munies de pneus qui lui permette d’évoluer sur tous types de terrains accidentés. C’est l’avantage majeur du Mountainboard, on peut le pratiquer partout !

Histoire : naissance et développement du mountainboard

A l’origine, le mountainboard est une discipline qui s’est démocratisé au Etats-Unis dans les années 90 grâce à l’ingéniosité de quelques Snowboarders impatients en mal de sensations durant l’été.

En fabriquant les toutes premières planches, les américains McConnell et Lee invente la première pratique du mountainboard : la descente ou downhill. Désormais, même sans neige, ils pourront dévaler les pentes à toute vitesse. La première marque est née : MBS Mountainboards (pour MountainBoard Sports).

L’entreprise s’établit à San Francisco en 1993 et les premiers modèles voient le jour. Très rapidement, la réputation grandit parmi les connaissances de McConnell et Lee, et MBS s’impose comme la référence du mountainboard. Pour développer l’activité dans un cadre adapté, MBS déménage dès 1993 dans le Colorado, à Colorado Springs.

Durant les années 90, la marque va véritablement s’établir et mettre en place une large gamme de planches pour les riders de tous les niveaux. En 1999, MBS lance une campagne de publicité pour augmenter sa notoriété et décolle littéralement pendant l’été 99 avec des centaines de planches vendues. La grande aventure commence et le succès est enfin au rendez-vous.

Entre 2000 et 2003, MBS profite d’une exposition majeure dans les médias notamment grâce à sa « Big Air Team » qui se donne en spectacle lors d’une tournée.

En 2003, pour son dixième anniversaire, MBS lance la production d’équipements qui vont établir de nouveaux standards de qualité avec notamment les Trucks Matrix ou les fixations F3. La même année, le Team MBS Mountainboards prend la route pour une tournée dans les écoles américaines qui permet une bonne fois pour toute de démocratiser le sport auprès du grand public.

Depuis 2003, le mountainboard, et la marque MBS en particulier, se sont fait connaitre dans le monde entier. Dans les années 2000, le sport se répand petit à petit en Europe et une nouvelle variante fait son apparition parallèlement à l’avènement du kitesurf : le kite-mountainboard.

kite mountainboard wilby

Lewis Wilby en mountainboard

Kite-mountainboard ou kitelandboarding

Le kite-mountainboard doit en partie son dévellopement à l’explosion du cerf-volant de traction et notamment du kitesurf. En Europe notamment, cette discipline s’est particulièrement répandue au cours des années 2000 et des pays comme la France, la Hollande ou l’Allemagne compte désormais parmi les plus grandes nations du kite-mountainboard.

Initialement, la pratique du mountainboard de descente permettait déjà une utilisation sur un très grand nombre de surface. Avec le kite landboarding, il devient aussi possible d’exploiter des terrains plats et donc de s’adonner à « l’art » du mountainboard dans les champs ou sur une plage.

En France, c’est sur la côte Atlantique et jusqu’au Nord que le kite-mountainboard se démocratise le plus rapidement sur les vastes plages de sable. De nouvelles sensations émergent avec la possibilité de rouler au gré du vent sur de très longues étendues. Sur le sable, sur la terre et même sur la neige (aec un snowboard), l’utilisation d’un cerf-volant de traction ouvre des perspectives illimitées aux freeriders du monde entier. Mais c’est avec l’amélioration des performances des ailes de kite, que la discipline reine fait finalement son apparition : le freestyle.